Faut-il faire remplacer votre tableau électrique par un électricien ?

Les risques rencontrés

Appareillage dangereux à manipuler, porcelaine à broche ou tabatière, mauvais calibrage ou fil de fer.

Appareillage en plastique ayant chauffé ce qui rend difficile ou impossible toute manipulation et qui engendre des risques de casse et donc de panne.

Appareillage métallique (risque de contact indirect).

Risque d’incendie pour les tableaux électriques en bois et protections non adaptées ou bricolées (le fusible ne fait pas son travail, la panne prend de l’ampleur, la porcelaine chauffe et devient brûlante et peut embraser le support en bois, ou laisse la prise ou la lampe s’embraser pour les mêmes raisons.

Risque d’électrisation par contact direct, en tentant le remplacement d’un plomb ou par simple contact avec une partie métallique ou une pièce sous tension qui n’est pas protégée. Le risque d’électrisation est communément appelé « prendre une châtaigne » mais cela est dangereux : les muscles peuvent se tétaniser, ce qui conduit la victime à s’électrocuter. Selon l’emplacement ou la situation, cela peut être excessivement dangereux et même mortel en particulier s’il y a de l’eau : salle d’eau, cuisine, salle de bain, et si le sol est humide et conducteur (carrelage, linoléum…).

Solutions

Nous posons des disjoncteurs magnétothermiques pour la protection des circuits : ils vous protègent contre les surintensités et les courts circuits. Après repérage des circuits, nous installons une protection par circuit pour avoir la meilleure sécurité possible et un usage simplifié.

Les protection bipolaire permettent quant à elles une protection complète et une coupure totale. Pour une meilleure sécurité, il faut qu’il y ait autant de conducteurs neutre et phase, si ce n’est pas le cas il faudra regrouper certains circuits pour avoir une coupure optimisée.

Calibre des protections :

  • 10 A pour les fils section 1,5 mm² circuit lumière
  • 16 A pour les fils section 2,5 mm² circuit prises
  • 20 A pour les fils section 2,5 mm² circuit direct
  • 25 A pour les fils section 4 mm² circuit direct
  • 32 A pour les fils section 6 mm² circuit direct

On peut toutefois protéger des circuits où il y a beaucoup d’appareils par 16 A en 1,5 mm² et 20 A en 2,5 mm².

Enfin nous posons des interrupteurs différentiels haute sensibilité 30 mA pour la sécurité et la protection des personnes. Les calibres 40 A et 63 A peuvent être utilisés selon la puissance des circuits à protéger. L’idéal est d’avoir un inter différentiel pour 8 à 10 disjoncteurs de départ et un inter calibré à 63 A dès qu’il y a un circuit plaques électriques de cuisson calibrée à 32 A.

Il y a 2 types de différentiels : AC pour les circuits classiques et A pour certains circuits spécifiques (plaques électriques, lave-linge…).

Tableau électrique moderne

Les différents types de tableaux électriques à remplacer

 

Tableau encastré

On le trouve généralement dans les immeubles anciens, avec la platine disjoncteur EDF. Ce tableau, avec ces protections par cartouches fusibles calibrées, ne permet pas un remplacement par des tableaux modernes à cause du manque de place disponibles.

Solution : nous le remplaçons par un tableau 18 modules avec une ou plusieurs rangées avec porte ainsi qu’une cache platine disjoncteur avec porte, les deux s’associant pour avoir un ensemble esthétique et fonctionnel.

 

Tableau bois

Généralement dans les pavillons anciens, il existe avec différent types de protection : porte-fusible en porcelaine type « tabatière » ou porcelaine à broches. C’est un appareillage à remplacer car il est excessivement dangereux : risque d’incendie, risque de mauvais calibrage ou même fil de fer ou trombone, et risque d’électrocution en le manipulant.

Solution : nous le remplaçons par un tableau modulaire 13 ou 18 modules sur une ou plusieurs rangées. Nous le posons sur une rehausse ou sur une gaine GTL si besoin. Pour avoir plus de place pour la reprise des lignes existantes, il faut parfois rallonger ou modifier les circuits pour permettre leurs raccordements.

 

Tableau ancien modulaire

Présent généralement dans les appartements et les pavillons des années 70 et 80, il n’est pas possible d’y adapter les nouvelles protections (en particulier le différentiel). En effet, cet appareillage n’était pas prévu pour des modifications et évolutions futures.

Solution : nous le remplaçons par un tableau modulaire 13 ou 18 modules sur une ou plusieurs rangées. Nous le posons sur une rehausse ou sur une gaine GTL si besoin. Pour avoir plus de place pour la reprise des lignes existantes, il faut parfois rallonger ou modifier les circuits pour permettre leurs raccordements.

 

Pack

Il possède généralement une protection par fusible, proche de l’appareil à protéger. Cet appareillage est désormais interdit, car il est possible d’y placer des fusibles de mauvais calibre (et donc laisser chauffer les conducteurs et l’appareil).

Solution : nos électriciens le remplacent par un petit tableau modulaire 2, 4 ou 8 modules selon les cas avec la pose d’un ou plusieurs disjoncteurs ou d’un ou plusieurs disjoncteurs différentiels monoblocs.

 

Nous diagnostiquons et nous assurons le remplacement de vos tableaux électriques à Pontault-Combault, Villiers-sur-Marne, Champs-sur-Marne, Torcy, Ozoir-la-Ferrière, Le Plessis-Trévise, Roissy-en-Brie, Noisiel, Lognes, La Queue-en-Brie, Vaires-sur-Marne, Ormesson-sur-Marne…